Questions et pensées d'une prof

Publié le par samya

Je forme des têtes. C’est en tout cas ce que je suis censée faire. Quand à savoir si j’y arrive, c’est une autre question. Il faudrait pour en être tout à fait sûre que je dispose de tout ce que je souhaite comme matériel didactique et logistique....Ce n’est pas le cas, cela n’a jamais été le cas de toute façon. J’ai l’impression de passer mon temps à « bricoler ». Qu’est ce qui empêche nos facultés d’être comme les facultés avancées ? voilà une questions qui me tracasse…. Il faudrait pour y répondre, faire plusieurs recherches macro et micro économiques…Je m’y attellerait lorsque j’en aurait le temps !
 
Je fais partie de la génération de la « réforme ». J’ai atterrit dans un monde de bureaucratie, moi qui croyais rejoindre le monde de la recherche et du savoir…
Où s’occupe t-on de la recherche dans ce pays ?
Cela fait un an et un mois que je travaille dans cette faculté, je n’ai toujours pas reçu mon salaire, en attendant, les cours se sont rajoutés aux cours de l’année précédente. Cette année, je suis chargée de quatre matières, donc, logiquement, il me faudrait des ouvrages, des déplacements fréquents à la seule bibliothèque digne de ce nom au Maroc…sans compter le fait qu’il faut aussi continuer à vivre dans tout ça,…Je me demande comment se débrouillait notre ministre lorsqu’il a atterrit dans son Ministère ! Je n’ai jamais compris pourquoi on reste tout ce temps sans avoir de salaire et surtout sans que personne ne trouve cela bizarre !
Au syndicat, on m’a demandé d’écrire une lettre qui sera transmise au bureau régional, puis si Dieu le veut au bureau national…bureaucratie encore !
J’ai suggéré à mes collègues de faire un sit in, tout le monde a rit…Ce sont ces mêmes gens qui vont, je le rappelle, former des têtes. Ils les formeront surtout à être fatalistes…
 
Former, c’est un bien grand mot, s’agit –il de transmettre du savoir uniquement ? Je ne crois pas. Dans l’enseignement supérieur, il n‘y a aucun organisme susceptible de former les enseignants. Or ce sont des chercheurs à l’origine qui n’ont pas été formés pour enseigner, comment un « rat de laboratoire » peut-il savoir qu’elles sont les dernières innovations dans le domaine de la pédagogie ?
N’ayant trouvé personne pour me guider, l’enseignement c’est d’abord une vocation, nous dit-on lorsqu’on pose la question ; je pense que cette réflexion est un peu dépassée, je me suis dirigée vers le net pour chercher de l’info et échanger avec des prof, mais je n’ai toujours pas trouver un site susceptible de répondre à mes attentes…Bien sur j’ai lu quelques livres que j’ai pu glaner, mais c’est trop général…Je recherche avant tout une approche pratique de l’enseignement, je voudrais être au courant des techniques suivies ailleurs, les moyens, les approches, mais aussi tout ce qui concerne les questions d’éthique…Par exemple, comment être sûr que c’est la bonne note qu’on a attribué, ce n’est pas évident d’être juste lorsqu’on a 800 étudiants !!! Et si on a les preuves qu’un collègue ne prend même pas la peine de corriger les copies, on fait quoi ? On le dénonce ou on le laisse devant sa propre conscience ? etc, etc…
J’ai encore plein de question dans ce sens, j’espère qu’à travers ce blog  j’arriverait à trouver des débuts de réponses…
Par avance merci pour ceux qui prendront la peine de répondre.

Publié dans lionnedatlas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ayoub 03/11/2006 22:36

je viens directement de chez Ibn Kafka....Je lis et j'apprends sur votre environnement de travailBonne continuationAyoub