Comment enseigner la terminologie juridique?

Publié le par samya

Quelle est la meilleure manière d'enseigner la terminologie juridique? Voici la question que je me pose depuis deux ans. En générale, on crois, à tort, que la TJ est une matière plutot simple à enseigner. Je me rends compte surtout des difficultés qu'il y a à cerner la matière. Je sais que je dois, apprendre aux étudiants des termes juridiques en français, donc traduire de l'arabe le langage juridique. C'est là que ca se complique: la terminologie n'est pas le langage... L'idéal serait d'enseigner d'abord aux étudiants ce que c'est que la terminologie de manière générale (il y a un Que sais-je intéressant en la matière, un ouvrage de base), mais on risque de se perdre dans les détails et puis il faut être un spécialiste pour mieux cerner ce domaine. Personnellement, j'ai trouvé des difficultés avec le Que sais je en question, surtout que celà prend du temps de passer par une introduction assez détaillée sur la terminologie en général. Il n'en demeure pas moins que je trouve l'exercice intéressant: une approche de la terminologie en tant que science s'impose donc. Pour l'instant, je me contente de renvoyer les étudiants à cet ouvrage.

Mais parler de la terminologie en tant que science impose que l'on parle aussi, ensuite, de la terminologie juridique, en tant que science! L'est-elle au moins? Je n'en suis pas sûre. J'ai lu avec grand intérêt l'ouvrage et quelques écrits du professeur  Gerard Cornu, mais je reste sur ma faim...la linguisitique juridique me semble être encore autre chose, le professeur Cornu lui même ne fait pas vraiment à proprement parlé une approche scientifique, mais plutot ce qu'il appelle de la poesie du droit! C'est beau et très intéressant, mais je me demande toujours comment peut-on aborder la terminologie juridique en tant que science...

Il est important d'apprendre à l'étudiant en droit non seulement les définitions des termes juridiques, mais aussi leur traduction. Le problème est que la majorité des termes juridiques arabes n'ont pas d'origines étymologiques, ni  historique  qui aiderait à les cerner de manière globale. Si on prend par exemple le mot loi, sa traduction en arabe c'est Tachrii. or, cette appellation est plutot d'origine religieuse et n'a pas vraiment un sens étymologique en mesure d'éclairer sur son sens juridique actuel. Par contre, si on prend l'origine étymologique du mot loi en français, il y a un sens (une origine étymologique et une base historique). Donc, au problème de la défintion, s'ajoute celui de la traduction qui est à lui seul une problématique à part entière. Comment aborder la traduction en droit? Faut-il pour mieux aborder ces differents aspects, être un spécialiste de linguistique? Y a t-il eu des études pluridisciplinaires dans ce sens ?

En droit, chaque mot est une institution. Comment dont réussir à bien enseigner la terminologie juridique sans pour autant tomber dans des explications de cours qui de toute façon seront aborder dans les autres cours (droit civil, droit constitutionnel, droit pénal, etc.).

Pour cette année, j'ai commencé le cours en demandant aux étudiants de faire un inventaire de cetaines lois afin de chercher les défintions législatives dans celles-ci. L'objectif est de comprendre le mécanisme de définition dans les lois, déceler les types de défintions et aussi en apprendre certaines et surtout familiariser les étudiants avec les codes. Tout ceci se fait dans le cadre du chapitre relatif au langage législatif (je me suis inspiré du professeur Cornu). J'ai également trouvé sur le net un petit exercice sur la méthode DICO, en somme la méthode de définition aritotélicienne en simplifié, comme quoi le droit mène à tout...

Mais il reste beaucoup de piste à suivre.

J'espère que ce blog sera lu et que j'aurais des suggestions et/ou réponses à mes questionnements.

Par avance merci!

 

Publié dans Enseignement de droit

Commenter cet article

fekir 20/12/2008 22:41

j'en ai trouvée boucoups d'information qui me seront incha-alah tres utilles. mais as que vous pouvez nous informer plus sur la terminologie(algerienne) pour les etudiants de droit .merci