Les assises de la soif

Publié le par LionnedAtlas

Les Assises des Barreaux de la Méditerranée se tiendront à partir de demain à Marrakech sur le thème : Droit à l’eau et droit de l’eau. Pour une communauté méditerranéenne de l’eau.

 

L’ordre des Avocats de Casablanca et de Marrakech ainsi que la Fédération des Barreaux d’Europe organisent  cet événement de deux jours où diverses questions sur la préservation de l’eau, la responsabilité et la répression de la pollution de l’eau ainsi que la question de l’accès à l’eau, seront discutées.

Le dépliant qui m’a été fourni par un collègue ne contient pas de programme détaillé (sauf pour les tarifs !) mais j’imagine qu’il s’agit là des points essentiels qui seront traités lors de ces conférences.

C’est l’une des rares occasions où la protection de l’environnement est traitée par des avocats, des praticiens de droit, parce que jusqu’à présent seuls les universités s’intéressaient  à ces problèmes. Il est temps justement de mettre en pratique le droit de l’eau « modernisé » depuis 1995 par une loi qui se veut novatrice mais a été longtemps « au coma » avant l’avènement des décrets d’application… C’est une très bonne chose que des avocats discutent de ces questions et les juges aussi (surtout eux) devraient s’y mettre...

Le Maroc figure en effet parmi les pays où le contentieux environnemental est quasi inexistant. Ni le citoyen  ni les juges ne sont  préparés à ce genre de litiges même s’ils ont tout à y gagner…Normal que seuls les avocats s’y intéressent, d’ailleurs en parlant d’accès à l’eau, je pense qu’ils devraient nous laisser à nous aussi, pauvres enseignants, la possibilité d’avoir accès à leurs débats bien trop onéreux !

Le droit à l’eau comme les droit à la science est réservé à une minorité bien chanceuse !

Tiens, ça me donne soif tout ça !

Publié dans lionnedatlas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ibn Kafka 02/06/2007 01:56

Que deviens-tu, Lionne?

lionnedatlas 21/04/2007 01:11

Merci Ibn Kafka pour l'info, je ne connaissais pas ce livre!

Ibn Kafka 16/04/2007 00:49

Au fait, il y a une nouvelle parution en droit de l'eau, peut-être en as-tu entendu parler: "Du droit de l'eau au droit à l'eau au Maroc et ailleurs", de Houria Tazi Sadeq, chez EDDIF - ok, il coûte un peu cher (110 dirhams pour 480 pages), mais il évoque cette problématique du droit coutumier pp. 44-57, "Coutumes et acceptabilité sociale".
Le refus du coutumier aujourd'hui au Maroc est à mettre au débit du mimétisme jacobin de l'Etat marocain post-indépendance. C'est également vérifiable au niveau du droit foncier. Le droit de la famille, lui, ne reconnaît pas les coutumes locales, uniquement la doctrine du rite malékite en cas de carence de la loi.

lionnedatlas 10/04/2007 19:12

Tout à fait, le droit coutumier était le seul droit régissant l'utilisation de l'eau avant le protectorat et apparement on s'en sortait assez bien...Le droit post protectorat n'a pas pris en compte cette dimension et le résultat fut néfaste, c'est comme le problème du bois de forêt...Il vaut mieux laisser aux populations locales le soin de gérer l'eau que d'imposer des règles venues d'ailleurs, c'est mille fois plus efficace. Malheureusement, on n'a commencé à prendre en conscience de cette réalité que très tardivement.

Ibn Kafka 07/04/2007 02:05

IL y a un autre aspect du droit de/à l'eau, assez méconnu aujourd'hui, c'est je crois le droit coutumier, qui réglait la question de qui avait accès à l'eau, et dans quelles conditions - sur base tribale, certes, mais c'est néanmoins intéressant à relever...