Absence

Un jour peut être, l’absence « cybernétique » aura les mêmes effets juridiques que l’absence réelle à savoir la mort « juridique » de la personne absente. En attendant, je me réjouis de pouvoir continuer à gribouiller ici lorsque je le peux.
Avant, j’avais mes feuilles volantes où je mettais tout ce qui me passait par la tête. Depuis ma découverte du blog, j’ai pris l’habitude d’attendre la connexion pour pouvoir écrire mes divagations. Du coup, quand celle-ci ne peut se réaliser (pour des raisons techniques ou de disponibilité), j’ajourne ce que j’avais à dire à plus tard. Depuis le temps que je n’ai pas mis le curseur ici, j’avoue avoir en stock pas mal de mots à scribouiller…
Je suis également curieuse d’aller voir mes voisins, càd vous, qui m’avaient énormément manqués. 
Mon absence s’explique essentiellement par la maladie de mon petit neveu qui a accaparé toute notre attention ; ma famille et moi depuis le mois de juillet. Nous avons beaucoup voyagé, arpenté les couloirs de différents hôpitaux, énormément pleuré, énormément rit aussi, et maintenant, je pense, je le souhaite, nous pouvons enfin continuer tranquillement notre route... L’état de mon petit neveu (que je raconte dans une note rédigée auparavant mais récemment enregistrée ici) s’est un peu stabilisé. Nous continuons à prier…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :